Le drame de l’obésité accéptée

Hier soir j’ai allumée la télé et j’ai aperçus un pédé blond qui avait alignée une rangée de phoques dans l’émission “belle toute nue”. J”ai crus que c’était un épisode de “c’est pas sorcier”  ou “dossier d’histoire” sur un élevage de porcs au temps de l’Allemagne nazie mais c’était juste un “divertissement”. Au début j’ai ris comme un idiot en pensant que la femme à barbe et le nain allaient entrer petit à petit et que le mélange de toutes ces monstruosités étaient le clous du spectacle. Genre le nain va trébucher sur une grosse et je vais rire à en chialer sur les mêmes trucs géniaux  que mon grand pére !

image

Mais en fait  que dalle ! C’est juste un homo roux qui console des gonzesse de moins de 30 piges d’être tout le temps déguisées en baleines  et d’être comptabilisées dans le parc automobile français avec les clio et les twingos à cause de leurs allures “véhiculaire”. Le mec leur explique que faire du 58 c’est sexy et qu’une artère bouchée et un cardio à la Gainsbourg en fin de concert c’est le truc le plus excitant du monde pour un mec ! Alors le final c’est d’emmener la truie dans un lieux public et de projeter son corps dénudé sur un mur (non c’est pas une carcasse sur un crochet de boucher). Là y’as des passants qui se promènent et qui sont interviewés pour donner leur avis sur le  corps  (ou la buche) qui leur ai présenté(e).

image

image

Alors bien sur les mecs disent que la graisse ils trouvent ça fabuleux alors qu’ils se promènent avec des gonzesses à deux galettes et demis  de l’anorexie. Et bien sur , après avoir chialé comme des madeleines, (au beurre), les candidates finissent par s’accepter et se dire qu’avoir deux sac de couenne soudé en bas de la colonne et un ventre à la Louis-6-le-gros c’est pas si  grave que ça !

Alors maintenant que y’a plus besoin de courir derrière une poule du néolithique ou butter un poney à coups de barres pour bouffer, l’être humain c’est mis à gonfler et à se ramollir comme une miche de pain sec dans un bain de vegetaline tiède. On est donc rentré dans le siècle des émissions qui disent au gros que “c’est pas grave”. Le triple pontage pour raccorder ton estomac de morse à ton palpitant saturé de margarine c’est pas grave, ton diabète de veau et le pognon que ça coute au contribuable c’est pas grave. Avoir tes deux putains de cuisses qui produisent 20 litres de flottes par jour en été à force de se frotter c’est pas grave ! Être une barrique de kinder bueno et attirer l’attention de tout le monde comme si le sol lui même venait de te chier à la surface c’est pas grave ! Putain quel désastre ! Et vas-y qu’on te pond des plateaux télés dégueulasses ou on emmène les invités sous respirateurs en trans-palette pour qu’ils disent à la jeunesse française à quel point ne plus voir sa bite ou ses pied est un miracle de l’existence et une expérience enrichissante.

Regardez moi ça putain, je le montre à un gosse il se fout à chialer ! Quel relâchement coupable, quel manque de dignité et de conviction ! Le gros à abandonné…. les gros ont tous abandonné à un moment ou à un autre…. Ya eu un relâchement définitif qui est devenue un mode de vie tant physique que moral pour eux ! Oui parce-que le gros n’aime pas trop le dépassement de soie, la rigueur auto-imposée de pas devenir un éléphant de mer(de). Il préfère la chaleur d’un Twix bien sucré à celle que dégage tes épaules quand t’as fait 15 minutes de sac au club. Dans le “grand combat de la vie” le gros ne c’est pas relevé, il à regagné son coin après le deuxième round et il à plus jamais décollé son cul du tabouret ! Et même quand le public commence à lui mollarder dessus le gros n’a pas  bougé. Il reste impassible face à sa propre déchéance et à son incapacité à trancher entre le plaisir de bouffer et celui de fourrer une chatte de qualité. Enfin en tout cas une chatte premier choix et pas “second vœux” . En fait le gros à un désordre de priorités, il ordonne mal ses objectifs à court et long termes : 

image

Voila le drame…. Le gros se branle sur youporn alors qu’un tas de gonzesses bonnes dehors pourrait lui sucer la bite dans la vie réelle contre un mois de footing et un peu moins de lardons dans sa salade. Mais l’emprise de la tartiflette sur son cerveau reptilien est trop forte, le gros est démunie face à une telle force attractive, à une telle puissance de persuasion : ce fromage, ces patates tendres, ces copeaux de jambonneaux si huileux.  Alors que ce petit cul bien chaud parait si lointain. Cette petite chatte baveuse qui demande qu’à être fourrée à grands coups de reins si incertaine …. Alors il fait son choix, il renonce et se rabat sur les vilaines ou les “sous-tutelle psychologique”, les désespérées de l’affection, celles qui baisent derrière une fougère  dans les rave-party contre un petit geste d’affection (une sodomie et un crachat dans la pastille). Celles qui ont renoncées elle aussi.

1 mois de diète contre 30 ans de baise ? Non, d’abord une tablette de chocolat et ensuite une triste vie de coupables branlettes…..

Alors bien sur , quand je parle du gros je ne vise pas le gros à l’ancienne! Le gros à l’ancienne n’est pas la même race que le gros moderne. Le gros à l’ancienne est une ode au patriarcat ! Il possède de grosses chevalières et des épaules de maçon Turc. Le gros moderne quant à lui est une merde avec la force d’un enfant leucémique et les couilles aussi pleines de testostérones qu’une thyroïde de travelo après un apéro à l’estrogène. Le gros moderne est une outre de plasma pétrie  de toute les lâchetés systématiques modernes ! Il est le résultat palpable de tout le travail de merdification entrepris par la société française depuis 50 piges. Avant pour être gros fallait être roi de France ou dictateur du Burundi ! Enculés va !

                                                               PAPACITO

NOUVEAU FACEBOOK : https://www.facebook.com/pages/FDPdelamode/672438559517613?fref=ts#

 

41 notes
7 notes

Le « rap » à fromage

Parmi les plus grands désastres culturels de la France le « rap » hexagonal et sans doute le plus gros de tout les furoncles qui purulent sur le visage imberbe de notre pays de tantes !

Comment l’héritage de Renaud à pu autant se transformer en merde insipide et accoucher d’enfants aussi indignes que « La fouine », « Rohff » ou le philosophe-historien Saoudien « Kerry James ». Comment est il possible que notre jeunesse déjà bien triste puisse redemander un bain de merde tiède en écoutant ce ramassis de conneries pour bien se complaire dans le vide abyssal de la médiocrité « hipi-hop » que M6 leur défèque au visage . (putain rien que le nom est agaçant)

Alors le Hip Hop est un phénomène intéressant puisqu’il est apparut aux États-Unis dans les ghettos noirs et découle d’un funk plus social et moins mélodique que précédemment comme ave DJ Grandmaster-flash pour finir par adopter sa forme « totale » avec Run DMC et tout le reste. Lorsque finalement il va être accessible aux blancs protestants ils en feront une machine à engranger du fric et à distraire les pauvres du monde entier ! Un peu comme avec Mike Tyson .

Mais cet article n’est pas une intervention de pauvre connard « street » de Myspace  ou de skyblog  pour vous instruire sur les origines et l’émergence du Hip Hop et les débats qui en découlent . En fait, les origines du rap on s’en branle, je suis surtout là pour éclater ce tas de merde que représente le paysage du rap en France !

Et rien que dans le titre y’as un problème, la France c’est Versailles, le fromage, le terroir et les trucs de luxes chers que les japonnais adorent. Le rap en revanche, c’est les ghettos (les vrais), les gangs et les flingues ! Du coup ya comme un décalage entre cet univers urbain américain et la maison des associations de Clichy la garenne. Je veux dire que j’ai du mal a voir la relation entre Fernandel et Fat Joe ! Ou entre le mont saint Michel et la banlieue de Détroit.

Dans les années 80, ça n’as pas empêché nos arabes et nos noirs de transposer cette musique de ghetto américains en France ! Comme si Ice-Cube touchait le RSA avant d ‘aller faire un drive by ou que Xzibit se faisait soigner ses blessures par balles avec la CMU gratos . Comme si les enfants noirs de Los Angeles avait eux aussi l’école gratuite et plein d’éducateurs qui leurs essuient le cul chaque fois qu’ils en mettent partout autour de la cuvette en arrachant un sac de vieille ou en rackettant à 18 un pauvre pédé de 14 ans. Comme si en France les HLM n’existaient pas et que la vie soit « trop street » comme aux « states ». Comme si la peine de mort existaient toujours et que le gang des Bloodz soit la seule alternative à notre jeunesse quand « elle va mal » parce que « c’est la galère ».

C’est donc dans cette double schizophrénie de « nique la France mais représente le 92 » et « vive l’Algérie mais j’écoute de la musique d’américain » que ce sont épanouis des personnages tels que « Fouiny babe » et l‘éminent diplômé de géopolitique de l’université de la sueur de mes couilles « kerry james ». Alors ces mecs là nous expliquent que « ça va mal » et que c’est dur de draguer une fille en TN et que concilier lecture du saint Coran et xbox 360 c’est tout à fait possible et logique. Du coup, je vous propose de comprendre ensemble pourquoi ces mecs là sont le cancer de notre pays et pourquoi ils fabriquent des Mouloud Achour au lieu de fabriquer des Thomas Sankara .

La fouine :

Entre sa tête de pédophile égyptien de l’antiquité et sa barbichette tressée de teuffeur celtique du larzac j’ai du mal à catégoriser le type de chiottes dans lequel il faut démouler la fouine. C’est vrai que son tarin de rat musqué le place plutôt dans la catégorie des sosies Lybiens de Mickey mouse mais son manque de talent et sa taille en font plutôt un cosplay parfait de ce genre de trucs :

Alors d’après ce que j’ai compris il est plutôt dans les thèmes habituels du rap : «  je vais mal, je souffre, mais j’ai une grosse bite et je fait des trucs dangereux » Comme si prendre le bus jusqu’au pôle emploi et regarder scarface en 8 parties sur youtube faisait de lui un Pablo escobar d’île de France ! Lamentable merde, t’as vendu de la résine de merde de chameau à trois gosse de 14 piges et t’as l’impression d’être le roi de la levrette !

Kerry James :

Alors ce mec est un parfait exemple de l’expression « Au royaume des SEGPA celui qui à eu son brevet est roi » le public de Kerry James à l’impression que ce type est d’une intelligence insondable et que finir une phrase avec tout les mots dans l’ordre est une prouesse d’un niveau rarement égalé dans l’histoire de l’humanité ! Donc Kerry James c’est un peu la voie du ghetto, celui qui « fait des phrases » que les gens normaux (l’assistante sociale et la police) arrivent à comprendre ! D’ailleurs le mec est tellement persuadé d’éclairer le monde de sa sagesse qu’il articule toutes les lettres de tout les mots qu’il prononce pour bien montrer à la maîtresse qu’il est bon en orthographe :

«le gué-to cé cho, jé une té-teuh de bi-cho-ko »

Du coup cette particularité et celle qui à contribuer à lui fabriquer un « Flow » qui régale depuis dix ans déjà tout les étudiants en intelligenssologie de l’université du Tér-tér . Cette masse d’abrutis qui lui sert de public s’abreuve de démagogie à chacun de ses concerts et à l’impression de planer dans les sommets de la science infuse et de la vérité divine. Comme si Platon ou Sénèque c’était fait éjecter du « game » par un congolais d’1 m70 qui trouve que « t’as vue c’est la galère gros ». Alors bien sur le mec se fend de quelques vidéos youtube pour traduire à son public d’imbéciles les événements médiatiques dont l’abondance de mots compliqués empêche la compréhension. Ça donne des interventions lentes et lourdingues ou le mec utilise le mot « désagrégé » à la place de « désagréable », juste parce que chaque mots doivent être choisis pour faire le plus intelligent possible. Exemple : « La t’as vue gros, j’ai un sentiment désagrégé »

Merci…. et ta gueule aussi…

Rohff :

Ses deux yeux rapprochés et son regard de machine à laver aurait du nous faire sentir le vide incroyable du message de Rohff et sa psychologie de wésh de 14 ans du lycée Omar sharif de Créteil. Affublé d’une casquette malgré les trente ans passés ce mec représente assez bien le désastre des banlieues et la lenteur des procédures d’internement en psychiatrie. Commencer sa carrière par « faut pas déconner » et la finir en tabassant un plumeau de 18 piges dans une boutique de fringues léopards pour noirs français c’est d’une tristesse…..

Rim-k

Avec sa gueule d’épicier rebeu à moustache et son physique de commis de cuisine dans un hotel à Oran ils nous avait quand même régalé avec « tonton du bled », malheureusement il à monté le groupe « Mafia-kunfry » et à commis l’énorme erreur de mêler le mots « mafia » à « banlieue française ». Sauf si on considère qu’en additionnant un millions de petites frappes on obtient un Lucky luciano… Mais je crois que ça marche pas comme ça…. je crois que frauder plein de fois le bus avec momo dla téss ça équivaut pas forcément à un braquage de haut banditisme avec jacques Més’. Et pour ce qui est d’une mafia africaine si il fait référence aux vendeurs mourides ambulants de drapeaux et de porte clefs sénégalais je suis pas sur que Tony Montana appartienne au même monde.

DOC GYNECO

Dans toute plantation il faut bien un « nègre de maison », Doc gynéco en est un parfait exemple. Il sais changer de maître chaque fois que le vent tourne et trahir « les autres nègres plus foncés» contre la promesse d’un bout de miroir ou d’une bouteille de cognac par son négrier. Dans les années 90, au lieu de collaborer avec l’état français comme tout les antillais savent bien le faire en rentrant dans la police pour tabasser d’autres noirs non français (les africains) ou de rentrer à la poste pour se venger des blancs par son incompétence, Doc gynéco à entrepris une carrière de rappeur. Malgré de bonnes phases et un indéniable talent que reste t’il aujourd’hui à ce vieux judas moue et solitaire? Traître en puissance, claché devant tout le monde par l’insignifiant et zozotant Mohamed el Atrassi , tirailleur banania en chef de Nicolas Sarkozy, la tableau et bien triste…

SNIPER

« Je suis tellement gravé dans la roche que j’allume mes clopes à coups de silex »

…….voila je pense que ça suffit…….

JOEY STARR

Frapper une gonzesse ou un singe en cage voilà le maximum de couilles que peux nous offrir Joey Starr ….. Les riches trou du cul de bobo parisiens ont quand même décidé de faire de ce mec une attraction pour bourgeois parce qu’ils fantasment sur sa violence et son attitude « badass » tellement « ghetto ». Ce type doit sa carrière médiatique au fait que pleins de riches en mal de sensations fortes aient décidé d’en faire un singe savant et une source de frissons urbain pour alimenter en émotions leurs vies monotone de lâches . Joey starr va endosser le rôle du traître à la cause avec le même élan collabo que 90 pour cent des antillais. Toujours prêts à participer à la destruction méthodique de l’image de l’homme noir en alimentant TF1 de faits divers bien sauvages ou de comportements simiesque type Franki vincent et autres doc gynéco. Musicalement parlant, on à pourtant frisé le génie. Enculés va !

                                                                                 PAPACITO

36 notes